cá cược thể thao

Éditorial : Fédéchoses 194 - Pour le fédéralisme

, par Chloé Fabre, Fédéchoses

cá cược thể thaoLiên kết đăng nhập
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, lors du discours sur l’état de l’Union, le 14 septembre 2022 / Source : Parlement européen

Notre partenaire Fédéchoses, à retrouver chez Presse fédéraliste, publie son 194è numéro, avec un dossier sur l’avenir de l’Europe et sur les élections dans des pays européens. Vous pourrez également y retrouver deux articles en mémoire de Mikhaïl Gorbatchev, et le Fédé’femmes de Silvia Romano sur une militante fédéraliste de la Resistance.

Dans quel monde allons-nous vivre ? Telle est la question sur laquelle nous buttons en cette rentrée ? La crise énergétique, anticipée au niveau européen depuis déjà plusieurs mois, arrive dans nos espaces publics nationaux avec des prix de l’énergie atteignant des sommets qui remettent en cause le modèle de développement occidental et font craindre la fissuration du consensus démocratique de nos sociétés déjà fragilisé depuis des années. La montée des extrêmes-droites, en Europe et ailleurs, dont de nouvelles révélations montrent l’alimentation par des capitaux russes, participe de cette fracture démocratique. Nous avions parlé avec grand espoir dans le dernier numéro de l’avenir de l’Europe. Avec la clôture de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, le futur semblait clair et ouvert ; cet automne, le ciel se charge de nuages et nous anticipions, à l’heure d’écrire ces lignes, l’arrivée au pouvoir de néo-fascistes à Rome. Quel avenir pour le fédéralisme européen si l’un des principaux moteurs d’une intégration fédérale, l’Italie, se retrouve dirigé par la coalition de droite ? Nous essayons tout de même, dans ce numéro, de reprendre du recul, d’essayer de voir au-delà du court terme, de sentir les évolutions de la société, de l’espace public ; là sont les fils rouges de nos différents dossiers.

Heureusement, le Fédé’femmes nous redonne force et vigueur dans notre militantisme grâce à l’exemple de Luisa Villani Usellini qui pendant la Résistance a défendu et soutenu l’idée du fédéralisme européen et mondial en disant « Utopie ? Toutes les réalisations de l’histoire, avant d’exister, ont été appelées ‘utopies’ ». Nous pouvons aussi nous rasséréner auprès des fondateurs du fédéralisme militant en lisant l’ouvrage récemment publié par Presse fédéraliste en français d’Ernesto Rossi, L’Europe de demain et autres écrits fédéralistes (1945-1948). Antonella Braga, qui a compilé les textes choisis et rédigé introduction, commentaires et notes, nous a aussi offert une interview nous rappelant comment ces pionniers continuent de nous indiquer la voie à suivre et nous donnent la force de persévérer.

Dans un monde en équilibre précaire, dont la transition reste nécessaire, les idéaux du fédéralisme institutionnel sont, pour nous, une boussole et un moyen d’action dans le réel. Dans quel monde allons-nous vivre ? Telle est la question sur laquelle nous buttons en cette rentrée ? La crise énergétique, anticipée au niveau européen depuis déjà plusieurs mois, arrive dans nos espaces publics nationaux avec des prix de l’énergie atteignant des sommets qui remettent en cause le modèle de développement occidental et font craindre la fissuration du consensus démocratique de nos sociétés déjà fragilisé depuis des années. La montée des extrêmes-droites, en Europe et ailleurs, dont de nouvelles révélations montrent l’alimentation par des capitaux russes, participe de cette fracture démocratique. Nous avions parlé avec grand espoir dans le dernier numéro de l’avenir de l’Europe. Avec la clôture de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, le futur semblait clair et ouvert ; cet automne, le ciel se charge de nuages et nous anticipions, à l’heure d’écrire ces lignes, l’arrivée au pouvoir de néo-fascistes à Rome. Quel avenir pour le fédéralisme européen si l’un des principaux moteurs d’une intégration fédérale, l’Italie, se retrouve dirigé par la coalition de droite ? Nous essayons tout de même, dans ce numéro, de reprendre du recul, d’essayer de voir au-delà du court terme, de sentir les évolutions de la société, de l’espace public ; là sont les fils rouges de nos différents dossiers. Heureusement, le Fédé’femmes nous redonne force et vigueur dans notre militantisme grâce à l’exemple de Luisa Villani Usellini qui pendant la Résistance a défendu et soutenu l’idée du fédéralisme européen et mondial en disant « Utopie ? Toutes les réalisations de l’histoire, avant d’exister, ont été appelées ‘utopies’ ». Nous pouvons aussi nous rasséréner auprès des fondateurs du fédéralisme militant en lisant l’ouvrage récemment publié par Presse fédéraliste en français d’Ernesto Rossi, L’Europe de demain et autres écrits fédéralistes (1945-1948). Antonella Braga, qui a compilé les textes choisis et rédigé introduction, commentaires et notes, nous a aussi offert une interview nous rappelant comment ces pionniers continuent de nous indiquer la voie à suivre et nous donnent la force de persévérer. Dans un monde en équilibre précaire, dont la transition reste nécessaire, les idéaux du fédéralisme institutionnel sont, pour nous, une boussole et un moyen d’action dans le réel.

Cet article est à retrouver dans le 194è numéro de Fédéchoses - pour le fédéralisme :

Vos commentaires
modération a priori Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Qui êtes-vous ?
Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : cá cược thể thaoLiên kết đăng nhập | cá cược thể thaoLiên kết đăng nhập

1xbet casino slots 1xbet casino download m88 cá cược thể thao trực tuyến cá cược thể thao online cá cược thể thao trực tuyến