cá cược thể thao

La sélection de l’année 2022 du Taurillon

, par La Rédaction du Taurillon, Lucas Nitzsche

cá cược thể thaoLiên kết đăng nhập
La rédaction du Taurillon vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année ! Avant de partir en vacances, nous vous proposons une sélection de quelques articles de 2022 à emmener dans votre valise. Bonne lecture, l’équipe du Taurillon revient le 2 janvier 2023 !

David Sassoli, la consécration d’un géant

L’année 2022 avait commencé par la disparition, le 11 janvier, de David Sassoli, alors Président du Parlement européen. Alexandre Godonaise s’était rendu sur place pour assister à la poignante cérémonie d’hommage : « Une heure avant la cérémonie, l’hémicycle sonne creux. David Sassoli, depuis les écrans géants, contemple une dernière fois de son regard placide la Chambre à laquelle il aura voué les deux dernières années de sa vie. Les eurodéputés socialistes viennent les premiers garnir les bancs et accrochent des roses blanches le long des micros, bientôt imités par leurs alliés de la gauche et du centre ». Le récit à retrouver en intégralité ici.

L’élection d’une nouvelle Présidence de l’institution avait été organisée dans la foulée, et avait conduit Roberta Metsola à la tête du Parlement européen. Figure controversée, notamment en raison de ses positions anti-IVG, son élection était très observée par les personnalités politiques européennes. Servane de Pastre et Rosalie Vuillemot étaient dans les tribunes de l’hémicycle pour assister à son élection.

Protéger les mers et océans de la pollution

La ville de Brest avait été le théâtre les 10 et 11 février derniers d’un sommet international sur l’océan, le One Ocean Summit. Des dirigeants d’une quarantaine d’Etats se sont retrouvés pour discuter lutte contre la pollution, impact du changement climatique sur les mers ou encore protection de l’océan. L’ancienne navigatrice et députée européenne Catherine Chabaud avait répondu aux questions du Taurillon.

Le retour de la guerre en Europe

La fin du mois de février avait marqué le début de l’invasion russe en Ukraine. Celle-ci était censée être, dans l’imaginaire de Vladimir Poutine, une « guerre express », mais le maître du Kremlin n’avait pas pris en compte la résistance admirable dont ont fait preuve les Ukrainiennes et Ukrainiens. Une résistance telle que l’armée russe a dû reculer, et qu’aujourd’hui encore les combats font rage sur le sol ukrainien. Jacopo Barbati nous expliquait en quoi le prétexte de la « dénazification » ne tenait pas debout.

12 candidats pour décider de l’avenir de la France en Europe

L’année s’est poursuivi sous la houlette de la campagne - assez tardive - pour l’élection présidentielle française. Scrutée de très près par tous les États membres de l’Union européenne, nombreux craignaient une victoire de l’extrême-droite et un repli nationaliste. Théo Boucart s’était penché sur les différents programmes des candidats pour l’Europe : il y avait consacré un premier épisode sur le changement climatique et la politique économique, et un deuxième épisode sur la diplomatie européenne.

Mai 2022, un tournant pour l’Europe ?

Le 9 mai 2022 marquait l’anniversaire du lancement de la Conférence sur l’Avenir de l’Europe, et constituait l’occasion d’organiser sa cérémonie de clôture au Parlement européen. Paul Brachet s’était rendu sur place pour Le Taurillon.

Quelques jours plus tard avait lieu le « Strasbourg Summit », grand rassemblement de la société civile européenne pour tirer des premières conclusions de cet exercice inédit, et exprimer leurs attentes vis-à-vis de l’avenir de l’Union européenne. Dans le cadre de son partenariat avec Le 1 hebdo, Le Taurillon s’était interrogé sur les possibilités pour l’UE de restreindre l’influence du corps politique dans le paysage médiatique.

D’ailleurs, la Commission européenne présentait quelques mois plus tard un texte hautement attendu, le European Media Freedom Act (EMFA). Une initiative cruciale, au moment où l’Union européenne s’oppose à une doctrine illibérale prônée par la Hongrie et la Pologne

Pause estivale et lectures d’été

Après une année politique riche et intense, Le Taurillon proposait une série de lectures d’été, dont une consacrée aux liens entre Hong Kong et l’Europe, grâce à notre correspondant sur place, Justin Horchler. Le premier épisode de sa série « Hong Kong et l’Europe » est toujours disponible ici.

Une rentrée européenne riche en événements

Alors que l’été semblait se prolonger en septembre - du moins d’un point de vue météorologique, la fin des vacances a été sonnée par le glas accompagnant le décès de la monarque britannique, Elizabeth II. Chargé en symboles et survenant au milieu d’une crise politique au Royaume-Uni, Lucas Nitzsche revenait sur l’engagement tacite de l’ex-monarque pour la construction européenne.

Ursula von der Leyen marquait le 14 septembre la rentrée des institutions européennes, avec son traditionnel « Discours sur l’état de l’Union ». Sophia Berrada et Lucas Nitzsche nous expliquaient ce qu’il fallait retenir de ce discours, principalement rythmé par la guerre en Ukraine et l’ouverture de nouveaux chantiers européens.

Enfin, le mois de septembre s’achevait par les élections législatives italiennes, très attendues suite à la démission de Mario Draghi durant l’été. Véritable onde de choc pour l’ensemble du continent, il s’agissait de la première fois qu’un pays fondateur de l’Union européenne basculait à l’extrême-droite. Le Taurillon faisait alors un premier bilan des résultats et des perspectives pour l’Italie.

Les lobbies en Europe, entre mythes et réalités

Le scandale de corruption au Parlement européen n’avait pas encore éclaté, mais la question des lobbies fait depuis longtemps débat au sein de la classe politique, nourissant les discours eurosceptiques, mais pas seulement. Henri Clavier s’était penché sur la question des lobbies en Europe, et nous proposait une série en 5 épisodes pour tout comprendre sur la question. Le premier épisode est disponible ici.

Entre crise énergétique et défaites russes, le retour de la guerre en Ukraine au centre de tous les regards

L’année 2022 s’achève, mais les Ukrainiennes et Ukrainiens continuent à subir quotidiennement les conséquences de l’invasion russe sur leur sol. Les premières conséquences énergétiques de la guerre diplomatique avec la Russie se sont faites remarquer dès le début de l’automne en Europe. Dans de nombreux États membres, la France en tête, les gouvernements craignaient des coupures d’électricité. Un Conseil de l’Union européenne dédié à la question énergétique avait lieu en octobre, et cristallisait les importantes différences dans positions des États membres.

Les récentes victoires de l’Ukraine contre l’armée russe donnent toutefois des raisons d’espérer une victoire à moyen-terme : la libération de la ville de Kherson par exemple constituait un symbole important pour l’armée ukrainienne. Louis Brand revient sur cet épisode, et sur les potentielles conséquences pour la suite de la guerre.

Enfin, le vote du budget étatsuniens la semaine dernière, prévoyant une aide de 45 milliards de dollars à l’Ukraine, rappelle l’important soutien américain. Pourtant, le chercheur Cyrille Bret nous expliquait récemment que l’Union européenne n’avait pas à rougir de son aide militaire, économique et diplomatique.

Vos commentaires
modération a priori Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Qui êtes-vous ?
Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : cá cược thể thaoLiên kết đăng nhập | cá cược thể thaoLiên kết đăng nhập

1xbet casino slots 1xbet casino download m88 cá cược thể thao trực tuyến cá cược thể thao online cá cược thể thao trực tuyến