cá cược thể thao

Un accueil décent pour chaque migrant au sein de L’UE : promesse impossible ?

, par Mélina Bouchet et Alexandre Annibal

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

cá cược thể thaoLiên kết đăng nhập
© European Union 2023 - Source : EP Conférence de presse du 20 décembre 2023 sur les résultats du trilogue sur le pacte sur la migration et l’asile
Le 20 décembre 2023, un accord a été trouvé entre les 27 et le Parlement Européen sur le sujet de plus en plus complexe de l’accueil des migrants. Cet accord, jugé comme une “promesse tenue par l’Union Européenne” par Fernando Grande-Marlaska Gómez, ministre de l’intérieur espagnol, n’est pas vu comme tel par les ONG ainsi que par la jeunesse européenne.

Une urgence humanitaire

En effet, la crise migratoire n’est qu’à son commencement. Mais, les chiffres sont d’ores et déjà lourds de sens. Le nombre de personnes décédées en Méditerranée au cours de l’année 2023 s’élève à 2 499. Au total, depuis 2014, ce sont plus de 28 248 personnes qui ont disparu selon l’ONG SOS Méditerranée. De nombreuses associations œuvrent pour sauver ces personnes vouées à périr durant ce périple. Toujours selon les chiffres de SOS Méditerranée, ce n’est pas moins de 29 523 personnes qui ont été sauvées depuis 2014 grâce à l’Aquarius, nom du bateau utilisé par l’association pour les interventions maritimes. Mais, la question étant légitime, que deviennent ces personnes une fois sauvées ? L’urgence est de taille : les migrants arrivent en Europe en ayant tout abandonné derrière eux dans l’objectif d’améliorer leurs conditions de vie.. L’Union Européenne doit être digne de cet enjeu. Malheureusement, les institutions européennes n’en font pas assez. En effet, malgré qu’ils soient accueilli.es, les conditions qui leurs sont imposées ne leur permettent pas de vivre dignement.

Une jeunesse qui se mobilise

Une partie de la jeunesse européenne, sidérée par les conditions déplorables de l’accueil des demandeurs d’asile, porte un projet grâce à l’Initiative Citoyenne Européenne. Cet outil permet d’obliger la Commission européenne, organe exécutif du système institutionnel européen, d’étudier l’initiative proposée afin de créer une nouvelle législation. C’est le Collège Rosa Parks de Rennes (35) en France, qui en est à l’origine, considérant que l’Union Européenne doit s’engager activement en faveur des droits des demandeurs d’asiles. “L’asile est une protection internationale garantie par un État sur son territoire. Il peut être demandé par un individu parce qu’il craint d’être persécuté du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques (touteleurope.eu).”. Il est primordial de se rendre compte que l’objectif de l’Union Européenne est de soutenir au maximum les Etats membres qui apparaissent “ victimes de la crise migratoire ”. Le mot d’ordre de ce nouvel accord est la solidarité. Mais la solidarité entre qui : les 27 envers les migrants ou entre les 27 eux-mêmes ? Cette solidarité entre tous les Etats membres est essentielle, mais cet accord ne va pas plus loin.

La réaction des ONG ne s’est pas faite attendre

Des procédures accélérées seront mises en place à la frontière de l’Union Européenne pour expulser les personnes au dossier “manifestement infondé ou irrecevable”. Des mesures qu’ Amnesty International qualifie de “régression de la législation européenne relative à l’asile dans les décennies à venir et accroîtront les souffrances humaines”. Selon les ONG, outre le fait que l’Europe devienne de plus en plus une forteresse face aux migrants qui tentent de la rejoindre, influencée par les nombreux gouvernements de droite au sein de l’UE, les personnes qui attendent de pouvoir bénéficier du droit d’asile n’entreront pas sur le territoire des Etats membres, et résident au-delà des frontières. Selon Amnesty International, “Les protections pour les personnes cherchant à obtenir l’asile au sein de l’UE seront réduites et de plus nombreuses personnes transitent par des procédures d’asile à la frontière de second ordre au lieu de bénéficier d’une évaluation juste et complète de leur demande d’asile”. Les ONG craignent que les familles soient parquées dans des centres de “rétention” où elles ne pourront pas se défendre face à l’administration qui traitera leurs dossiers.

La première conséquence de cette situation est le manque de dignité humaine proposé par les 27. En effet, aucune information n’a été communiquée quant aux structures accueillant les migrants. C’est notamment une des demandes de la pétition des élèves de Rosa Parks : garantir aux demandeurs d’asile des conditions de vie dignes et comparables partout en Europe, notamment en termes d’éducation et de santé. La pétition est disponible sur le site suivant : .

Vos commentaires

Suivre les commentaires : cá cược thể thaoLiên kết đăng nhập | cá cược thể thaoLiên kết đăng nhập

1xbet casino slots 1xbet casino download m88 cá cược thể thao trực tuyến cá cược thể thao online cá cược thể thao trực tuyến